Luc 8 — Vaut-il la peine de - semer la Parole ?

Vaut-il la peine de semer la Parole de Dieu comme le semeur de la parabole du Seigneur ?

Vaut-il la peine d’aller le long de chemins durs où la semence ne germera probablement pas ?

Vaut-il la peine de distribuer des traités ou tracts ou feuillets ?

Vaut-il la peine de s’approcher de gens pour leur dire quelque chose de la part de Dieu puisqu’ils n’écoutent pas ?… (Luc 8:4-15)

et pour bien montrer que le modèle du semeur présenté par le Seigneur ne vaut rien, la tempête se déchaîne sur la mer, la barque des disciples se remplit d’eau, les disciples paniquent et crient de détresse… puis tout s’arrête et se calme à la voix du Seigneur, car les vents et la mer Lui obéissent (Luc 8:22-25). C'est bien le modèle du semeur qu'il faut suivre.

alors Satan envoie Légion à la rencontre du Seigneur, car il faut arrêter tout travail de semeur : Un démoniaque extraordinaire, invincible, intraitable ; jamais personne n’a pu le lier ; tout nu, il a brisé les chaînes et les fers aux pieds ; ce n’est pas sept démons qui habitent en lui, mais une légion. Toute la force de l’ennemi est réunie pour se dresser contre le Seigneur, pour qu’Il n’aille pas plus loin dans Son chemin et que la Parole ne soit pas semée. Que fait le Seigneur ? Il commande, Il parle, les démons sortent. L’homme s’habille, récupère son bon sens, et écoute Jésus à Ses pieds. La Parole n’est-elle pas puissante ? Y a-t-il une puissance qui peut lui résister ? (Luc 8:26-35). C'est bien le modèle du semeur qu'on a à suivre sans crainte.