Quelques problèmes

et la solution que leur donne la Bible

1 - Pourquoi la Bible a-t-elle été écrite ?

« Ces choses sont écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et, qu’en croyant, vous ayez la vie par son nom » (Jean 20:31).

2 - Pourquoi y a-t-il des hommes qui ne peuvent la comprendre ?

« L’homme animal ne reçoit pas les choses qui sont de l’Esprit de Dieu, car elles lui sont folie ; et il ne peut les connaître, parce qu’elles se discernent spirituellement » [C’est-à-dire par l’enseignement et par la puissance du Saint Esprit] (1 Cor. 2:14).

« La Parole de la croix est folie pour ceux qui périssent, mais à nous qui obtenons le salut, elle est la puissance de Dieu » (1 Cor. 1:18).

3 - Pourquoi la pensée de l’homme diffère-t-elle de l’enseignement de la Bible ?

« Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel : car comme les cieux sont élevés au-dessus de la terre, ainsi mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Ésaïe 55:8-9).

4 - Pourquoi y a-t-il des hommes qui détestent la Bible ?

« C’est ici le jugement, que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises ; car quiconque fait des choses mauvaises hait la lumière, et ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient reprises » (Jean 3:19-20).

5 - Pourquoi y a-t-il des hommes qui condamnent la Bible ?

Parce qu’elle les condamne.

« La Parole de Dieu est vivante et opérante, et plus pénétrante qu’une épée à deux tranchants, et atteignant jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles, et elle discerne les pensées et les intentions du cœur » (Hébreux 4:12).

6 - Pourquoi y a-t-il, malgré tout, de vrais chrétiens ?

« Si quelqu’un veut faire sa volonté [Celle de Dieu], il connaîtra de la doctrine si elle est de Dieu » (Jean 7:17).

« Par ceci nous savons que nous demeurons en Lui, et Lui en nous, c’est qu’il nous a donné de son Esprit » (1 Jean 4:13).

« L’Esprit lui-même rend témoignage avec notre esprit, que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8:16).

« Celui qui croit au Fils de Dieu a le témoignage au dedans de lui-même » (1 Jean 5:10) (C’est là l’expérience vitale résultant du fait de mettre honnêtement la Parole de Dieu à l’épreuve).

7 - Pourquoi les hommes sont-ils perdus ?

[Jésus dit] : « Parce qu’ils ne croient pas en moi » (Jean 16:8-10).

« Qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3:36).

« Nous nous sommes tournés chacun vers son propre chemin » (Ésaïe 53:6).

« Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme inique, ses pensées, et qu’il retourne à l’Éternel » (Ésaïe 55:7).

« Il y a telle voie qui semble droite à un homme, mais des voies de mort en sont la fin » (Proverbes 14:12).

8 - Comment les hommes sont-ils sauvés ?

« Il vint chez soi, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, savoir à ceux qui croient en son nom » (Jean 1:11-12).

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde afin qu’il jugeât le monde, mais afin que le monde fût sauvé par Lui. Celui qui croit en Lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3:16-18).

« Qui croit au Fils a la vie éternelle » (Jean 3:36).

« En vérité, en vérité je vous dis que celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et ne vient pas en jugement ; mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5:24).

« Mais ces choses sont écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie par son nom » (Jean 20:31).

« ... Car tous ont péché, et n’atteignent pas à la gloire de Dieu — étant justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est dans le Christ Jésus, lequel Dieu a présenté pour propitiatoire, par la foi en son sang, afin de montrer sa justice à cause du support des péchés précédents dans la patience de Dieu, afin de montrer, dis-je, sa justice dans le temps présent, en sorte qu’il soit juste, et justifiant celui qui est de la foi de Jésus » (Romains 3:23-26).

« Ayant donc été justifiés sur le principe de la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ » (Rom. 5:1).

« Dieu constate son amour à lui envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5:8).

« Si tu confesses de ta bouche Jésus comme Seigneur, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Car du cœur on croit à justice, et de la bouche on fait confession à salut » (Romains 10:9-10).

« ... Vous avez été rachetés de votre vaine conduite qui vous avait été enseignée par vos pères, non par des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, préconnu dès avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps pour vous » (1 Pierre 1:18-20).

« Lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin qu’étant morts aux péchés nous vivions à la justice, par la meurtrissure duquel vous avez été guéris » (1 Pierre 2:24).

9 - Quand cette question du salut doit-elle se régler ?

« Voici, c’est maintenant le temps agréable ; voici, c’est maintenant le jour du salut » (2 Corinthiens 6:2).

« Cherchez l’Éternel tandis qu’on le trouve ; invoquez-le pendant qu’il est proche (És. 55:6).

« Ne te glorifie pas du jour de demain, car tu ne sais pas ce qu’un jour enfantera » (Proverbes 27:1).

« Exhortez-vous l’un l’autre,... aussi longtemps qu’il est dit : « Aujourd’hui », afin

qu’aucun d’entre vous ne s’endurcisse par la séduction du péché » (Hébreux 3:13).

« Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père, qui m’a envoyé, ne le tire » (Jean 6:44).

10 - Un homme ne peut-il pas être sauvé par ses propres mérites ?

« L’homme n’est pas justifié sur le principe des oeuvres de loi, ni autrement que par la foi en Jésus Christ... Nous avons cru au Christ Jésus, afin que nous fussions justifiés sur le principe de la foi en Christ, et non pas sur le principe des œuvres de loi : parce que, sur le principe des œuvres de loi, nulle chair ne sera justifiée » (Galates 2:16).

« Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu ; non pas sur le principe des œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éph. 2:8-9).

« À celui qui ne fait pas des œuvres, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est comptée à justice » (Rom. 4:5).

« Il nous sauva, non sur le principe d’oeuvres accomplies en justice, que nous, nous eussions faites, mais selon sa propre miséricorde, par le lavage de la régénération et le renouvellement de l’Esprit Saint, qu’il a répandu richement sur nous par Jésus Christ, notre Sauveur » (Tite 3:5-6).

« Dieu... nous a sauvés, et nous a appelés d’un saint appel, non selon nos œuvres, mais selon son propre dessein et sa propre grâce, qui nous a été donnée dans le Christ Jésus avant les temps des siècles » (2 Tim. 1:9).

« Et tous, nous sommes devenus comme une chose impure, et toutes nos justices comme un vêtement souillé, et nous sommes tous fanés comme une feuille, et nos iniquités, comme le vent, nous emportent » (És. 64:6).

11 - N’y en a-t-il pas qui sont de trop grands pécheurs pour être sauvés ?

« Venez, et plaidons ensemble, dit l’Éternel : Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine » (Ésaïe 1:18).

« Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19:10).

« Cette Parole est certaine et digne de toute acceptation, que le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont moi je suis le premier » (1 Timothée 1:15).

12 - Quelqu’un qui sent sa propre impuissance peut-il parvenir à la vie éternelle ?

« Or, à celui qui a le pouvoir de vous garder sans que vous bronchiez, et de vous placer irréprochables devant sa gloire avec abondance de joie... » (Jude 24).

« Vous êtes gardés par la puissance de Dieu par la foi, pour un salut qui est prêt à être révélé au dernier temps... » (1 Pierre 1:5).

« Je sais qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder ce que je lui ai confié, jusqu’à ce jour-là » (2 Tim. 1:12).

« Étant assuré de ceci même, que celui qui a commencé en vous une bonne oeuvre, l’achèvera jusqu’au jour de Jésus Christ » (Philippiens 1:6).

« Il peut sauver entièrement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux » (Hébreux 7:25).

« Par l’Éternel les pas de l’homme sont affermis, et il prend plaisir à sa voie : s’il tombe, il ne sera pas entièrement abattu ; car l’Éternel lui soutient la main » (Ps. 37:23-24).

« Et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père » (Jean 10:28-29).

13 - Y a-t-il une excuse quelconque au rejet de Christ ?

« Que profitera-t-il à un homme s’il gagne le monde entier, et qu’il fasse la perte de son âme ; ou que donnera un homme en échange de son âme ? Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles parmi cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges » (Marc 8:36-38).

« Et le monde s’en va, et sa convoitise, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » (1 Jean 2:17).

« Car c’est ici la volonté de mon Père : que quiconque discerne le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:40).